Une artiste rêveuse

cartes postales

©fbouscaren

– Salut Florence. Alors dis-moi, comment as-tu débuté dans la peinture ?
Il y a plusieurs artistes dans ma famille maternelle. Je suis tombée dedans comme  »Obélix » dans la potion magique 😉

– Quel est ton parcours d’artiste ?
– Au collège, j’ai pris des cours de dessin avec Stéphane Ciona-Rossanditch. Au lycée, j’ai dessiné dans des bars … revendu des peintures à ma CPE 😉 J’ai fait l’option arts plastiques au bac et confirmé que l’art plastique au sens académique n’était pas ma tasse de thé ! J’ai eu la chance d’avoir un professeur passionné d’histoire des arts … Les cours de conception graphique à Formasup 82 avec Rosendo Li m’ont fait progresser en dessin avec un style BD ! Mon voyage à Florence a impulsé une vrai dynamique artistique … avec un nouveau style qui s’est affirmé !

– Quel est ton style ?
– Je peins surtout des aquarelles. Mon style a beaucoup évolué. Mes compositions racontent des plus en plus des histoires, portent à l’évasion, la lumière et l’harmonie des couleurs sont très importantes … Ce sont de « vraies créations »  !

– Quel est ton plus beau souvenir artistique ?
– Ce moment où j’ai trouvé mon style de peinture, un mixe à l’intersection entre la BD et la composition de paysage d’aquarelles ! En 2014, j’ai traversé une phase blanche. C’était assez bizarre d’avoir envie de peindre, de se mettre devant la toile et rien. La peinture est en lien avec l’intuition, les émotions. Je me suis remise en question en me donnant le temps. Toutes les peintures réalisées depuis 2016 ont une empreinte particulière, j’ai passé un cap !

– Ce dont tu es la plus fière ?
– Avoir presque réussi à me hisser à la hauteur du master 😉 en reproduisant la carte du Maroc cosignée avec ma grand-mère.

– Quels sont tes sujets de prédilection ?
– La nature, le couple, les photos de voyages, leurs lumières, mon neveu, ma nièce, mes rêves … le quotidien / les moments où les gens lâchent prises et ne voient pas que je les observent 😉

– Ton actu ?
– Je cherche des salles pour exposer 🙂

– Qu’est ce qui te motive le plus dans la ville de Toulouse ?
– C’est assez simple : la luminosité et la palette des couchers de soleil sur les berges de la Garonne, la chaleur de la brique rose, l’accent musical du Sud, l’offre culturelle (cafés théâtres, orchestre national du Capitole, …), certains lieux (la halle aux grains, les vestiges des arènes romaines, la chapelle des carmélites et ses peintures, le centre historique …)

Presse : Article Toulouse Infos

Concours : Concours ligue escrime Midi-Pyrénées

Publicités